BERNER

Gérard BERNER

« Tout s’imbrique sans qu’on y pense
Plus le temps passe et plus l’on comprend
Que rien n’est dû au hasard »


Adolescent, les premiers pas au cours du soir, un chevalet, un peu de papier, un fusain à la main, la porte s’ouvre le modèle apparaît, nue.
Il voudrait bien la regarder mais n’ose pas, il détourne la tête, et la dessine de mémoire, à sa façon.
L’adolescent transcende la réalité.
Refuse le réel pour rentrer dans l’imaginaire… Son imaginaire.
Les voyages, les ciels, les noirs les gris les bleus, le soleil jaune, rouge, la lune rousse, les tempêtes.
J’ai transcendé le réel pour rentrer dans l’imaginaire. J’ai regardé, puis j’ai fermé les yeux.…
Comme quand j’étais adolescent.